Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ArtQuid. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre utilisation de cookies.
S'inscrire

Se connecter

  Mot de passe perdu ?

Nouveau sur ArtQuid ?

Créez un compte gratuitement
Vendez vos oeuvres
  1. Peintures
  2. Sculptures
  3. Dessins
  4. Photographies
  5. Art digital
  6. Thèmes
  7. Nos coups de ♡
  8. Plus
Cette image potentiellement offensante est masquée.
Pour modifier vos préférences de visibilité :
Cliquer ici
   
Il est possible de dresser et de tenir en bride un cheval fougueux
Ou encore de tenir en laisse un chien enragé ou hargneux
Et pire d'élever en batterie de futurs poulets rôtis…
Mais il est vain de tenter de brimer la sexualité humaine à coups d'interdits !

Car quoi de plus naturel et de plus beau qu'une vulve qui mouille
Et qu'une bite qui avec fierté tendue se dresse et de désir frétille
Lesquels sans tabou avec passion se donnent et se fouillent ?
Même un pendu s’offre une dernière érection quand sa vie vacille !

ThDG (Thierry De Greef, tous droits réservés pour le poème et la photo)
Bandaison !
Créations d'Artistes,  Art digital,  Art digital
Auteur: Thdg (Thierry De Greef)
Thèmes: Nu Artistique  /   Période: Contemporain  /  
 
Publié: 1 juillet, 2017 / Modifié: 1 juillet, 2017
Copyright Thdg-Art

Thdg-Art
Membre Premium Thdg-Art , 5 octobre
Passé un certain âge, Madame, on bande mieux et plus longtemps… On maîtrise et on ne craint plus l'éjaculation précoce qui est souvent l'apanage de la jeunesse fougueuse et sans expérience… De quoi satisfaire ces Dames !
Quant aux «artifices» comme vous dites, ils participent de l'art de faire l'amour, lequel art n'est pas donné à tout le monde, je vous le con cède…
Si vous vous inquiétez pour ma virilité, Madame, je vous rassure, elle se porte on ne peut mieux et je compte en faire profiter qui le veut et qui je veux sans artifice ou avec, ne vous en déplaise, durant le quart de siècle à venir jusqu'au dernier battement de ma dernière artère…


ThDG
Joper
Membre Premium Joper , 4 octobre
Off bof, il en faut des artifices pour arriver à «bander» passé une certain âge… Ou pas ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
Jean-Pierre Beillard
Membre Premium Jean-Pierre Beillard , 4 octobre
Génial Image et Texte
Jean. Claude Peju
Membre Premium Jean. Claude Peju , 5 août
Il en fait dire ce petit bout de peau ! ! ! ! ! ! ! ! !
Thdg-Art
Membre Premium Thdg-Art , 3 juillet
Je ne généralise pas, Nathalie ! Au contraire, je relativise : ce mot est d'ailleurs dans mon texte ! Et, pour ce faire, je recours à l'interrogation ainsi qu'au conditionnel ! Ce qui ne veut pas dire que je minimise non plus : honte aux «pervers» qui forcent et violent ! Mais honte aussi à toute société qui tend à présenter comme laids, voire pervers (! ) La nudité et l'acte sexuel (entre personnes consentantes, évidemment) qui sont si beaux et si naturels ! ! !
Ce n'est pas parce qu'il y a des pervers qu'il faut, par une généralisation abusive, présenter ce qui est beau comme laid et culpabiliser ceux qui prennent un plaisir sain et naturel !
Tout qui a savouré le bien-être d'une nudité naturelle et a sexuellement partagé des unions sexuelles passionnées en connaît la beauté et la grandeur cosmique ! ! !
Bonne journée !
Thdg-Art
Membre Premium Thdg-Art , 3 juillet
L'oeuvre artistique sublime… Sorte de maïeutique qui incite à se poser beaucoup de questions… Aux réponses souvent moins évidentes qu'il y paraît…
Le désir sexuel n'est-il pas un simple garant vital de reproduction et de survie des espèces dont l'être humain fait partie ! Quid de l'amour dans tout cela ? L'Amour serait-il dès lors une invention humaine et culturelle ? Une simple sublimation de nos pulsions ? Une attraction chimique des phéromones ?
Le désir sexuel et ses expressions visibles ne sont-ils pas presque aussi incontrôlables que l'érection des pendus, même si la cause est différente ?
Quant à l'inceste, au mariage forcé et à la prostitution, ne serait-ce pas, dans une certaine mesure, une question de culture ?
La pédophilie masculine dans la «grande» civilisation grecque antique n'était-elle pas une des étapes initiatrices de l'éducation des garçons ?
Il y a quelques siècles seulement, en France, à la «grande» époque classique, les mariages forcés entre nobles, garçons et filles, n'étaient-ils pas garants d'une stabilité sociale basée sur la sauvegarde des fortunes familiales ? Cette pratique n'a-t-elle pas toujours cours implicitement dans la «grande» civilisation capitaliste occidentale entre gens fortunés ?
Quid aujourd'hui de l'inceste des mères toujours culturellement largement non réprimé parce qu'incluant rarement la pénétration ? Quid de la prostitution masculine ? Quid du viol, à grande échelle, des garçons par les prêtres de la «grande» religion chrétienne ? Les pulsions sexuelles seraient-elles plus fortes que foi et sacerdoce ?
Dans quelle mesure la prostitution est-elle toujours forcée ? N'est-elle pas, bien que décriée, en bonne partie instituée par nos gouvernements afin d'éviter de plus importants débordements ?
Autant de questions qui poussent à la réflexion et à un relativisme certain ! Seule certitude : désir et plaisir sexuels sont au coeur de la survie des espèces naturelles ! A chacun de conclure… Ou de ne pas conclure…
Gise Art
Membre Premium Gise Art , 1 juillet
Je ne te savais pas adepte du bondage… Sourire… Mais du bandage oui

Ah oui les interdits, comme si ça pouvait exister dans cette société qui se la joue moralisatrice et qui n hésite pas à cautionner des voyous des scélérats et des requins et même à les ovationner comme des illuminatis béats qu ils sont

Et bien soit glissons délicieusement dans les plaisirs interdits histoire d exister encore un peu, et inutile d aller vous faire pendre, il y a d autres chemins pour le plaisir… Si si…
 
Bandaison !
Prix non public
En vente
33
Thdg-Art
Thdg-Art
Artiste 
Florennes, Belgique
Voir plus d'oeuvres similaires
Ajoutez une oeuvre similaire
Matériel pour artistes

Choisir une langue

  1. Deutsch
  2. English
  3. Español
  4. Français