Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ArtQuid. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre utilisation de cookies.

Se connecter

  Mot de passe perdu ?

Nouveau sur ArtQuid ?

Créez un compte gratuitement
S'inscrire Vendez vos oeuvres
  1. Prints d'art
  2. Peintures
  3. Dessins
  4. Photographies
  5. Art digital
  6. Thèmes
  7. Nos coups de ♡
  8. Plus
Printemps des poètes :L'enfance. Françoise-Elisabeth Lallemand Françoise-Elisabeth Lallemand
   
Chaussons de bébé Québécois pointure 17/18.
Printemps des poètes.
Les enfants sont l'avenir de l'Humanité. Rien ne leur semble impossible ni incongru.
Et pourquoi pas des chaussons de bébé abandonnés sur une couverture de berceau posée dans l'herbe printanière?
Dans son recueil de poèmes :L'art d'être grand-père, Victor Hugo mêlait son amour pour ses petits enfants et son combat.
Voici donc un extrait.

La lune
Pourquoi pas ? Le néant des géants m'importune; Moi j'admire, ébloui, la grandeur des petits.
Ah ! L'âme des enfants a de forts appétits, Certes, et je suis pensif devant cette gourmande
Qui voit un univers dans l'ombre, et le demande.
La lune ! Pourquoi pas ? Vous dis-je. Eh bien, après ?
Pardieu ! Si je l'avais, je la leur donnerais.

C'est vrai, sans trop savoir ce qu'ils en pourraient faire, Oui, je leur donnerais, lune, ta sombre sphère, Ton ciel, d'où Swedenborg n'est jamais revenu, Ton énigme, ton puits sans fond, ton inconnu !
Oui, je leur donnerais, en disant : Soyez sages !
Ton masque obscur qui fait le guet dans les nuages, Tes cratères tordus par de noirs aquilons, Tes solitudes d'ombre et d'oubli, tes vallons, Peut-être heureux, peut-être affreux, édens ou bagnes, Lune, et la vision de tes pâles montagnes.
Oui, je crois qu'après tout, des enfants à genoux
Sauraient mieux se servir de la lune que nous; Ils y mettraient leurs vœux, leur espoir, leur prière; Ils laisseraient mener par cette aventurière
Leurs petits cœurs pensifs vers le grand Dieu profond.
La nuit, quand l'enfant dort, quand ses rêves s'en vont, Certes, ils vont plus loin et plus haut que les nôtres.
Je crois aux enfants comme on croyait aux apôtres; Et quand je vois ces chers petits êtres sans fiel
Et sans peur, désirer quelque chose du ciel, Je le leur donnerais, si je l'avais. La sphère
Que l'enfant veut, doit être à lui, s'il la préfère.
D'ailleurs, n'avez-vous rien au delà de vos droits ?
Oh ! Je voudrais bien voir, par exemple, les rois
S'étonner que des nains puissent avoir un monde !
Oui, je vous donnerais, anges à tête blonde, Si je pouvais, à vous qui régnez par l'amour, Ces univers baignés d'un mystérieux jour, Conduits par des esprits que l'ombre a pour ministres, Et l'énorme rondeur des planètes sinistres.
Pourquoi pas ? Je me fie à vous, car je vous vois, Et jamais vous n'avez fait de mal. Oui, parfois, En songeant à quel point c'est grand, l'âme innocente, Quand ma pensée au fond de l'infini s'absente, Je me dis, dans l'extase et dans l'effroi sacré, Que peut-être, là-haut, il est, dans l'Ignoré, Un dieu supérieur aux dieux que nous rêvâmes, Capable de donner des astres à des âmes.

Pastel sur papier Canson mi teinte fond blanc crème.
Printemps des poètes :L'enfance
Oeuvres d'Artistes,  Dessins,  Crayon, Pastel, Encre
Auteur: Françoise-Elisabeth Lallemand
65 x  50 cm  /   25.6 x  19.7 in
Sous-types: Pastel  /   Thèmes: Enfant  /   Origines: France  /   Genres: Réalisme  /   Caractéristiques: Série  /   Authenticité: Original  /   Période: Contemporain  /  
 
Publié: 7 mars, 2012 / Modifié: 7 mars, 2012
Copyright Françoise-Elisabeth Lallemand

Dalhia
Membre Premium Dalhia , 25 janvier
Comme c'est beau et tendre à la fois !
Une merveille bien adaptée au texte
Gros coeur
La Louve
La Louve , 27 décembre
Quelle poésie dans ce pastel et ce texte de Hugo : une célébration de l'âme et de l'enfance… C'est émouvant, Roselyne.
Arc-En-Ciel
Arc-En-Ciel , 28 juin
Douceur, tendresse, amour, famille, naissance et vie ! ! !
Jermoline
Membre Premium Jermoline , 12 avril
M. Pilar
M. Pilar , 11 avril
Un dulce trabajo! ! !
, 20 mars
Un formidable travail et beaucoup d'émotion exprimée pour cette ravissante réalisation et le texte annexé, j'y suis sensible, bravo!
Mireille
Mireille , 13 mars
Quelle douceur… J'aime beaucoup ces petiitsq chaussons posés sur ce plaid
Claude Maguet
Claude Maguet , 10 mars
Une très belle idée ces chaussons de bébé posés sur une couverture et sur cet écrin de verdure. C'est une création symbolique forte pour ce thème de l'enfance porté par un très beau texte.
C'est une belle émotion en partage.
Pascale Noemy
Pascale Noemy , 9 mars
Merci pour ce doux moment. Votre oeuvre est un magnifique écho au texte sublime d'Hugo.
Marlène Leclercq
Marlène Leclercq , 9 mars
Ces petits chaussons sont portés de façon si éphémère. Ah, si nous pouvions retrouver notre âme d'enfant, les rêves, les étonnements, les joies et les découvertes ainsi que l'amour inconditionnel qu'ils reçoivent des parents !
Très jolie idée, une ravissante réalisation portée par le talent de Victor Hugo.
 
Printemps des poètes :L'enfance
Prix non public
Collection privée
67
Françoise-Elisabeth Lallemand
Françoise-Elisabeth Lallemand
Artiste peintre aquarelliste 
Saint Brieuc, France
Voir plus d'oeuvres similaires
Ajoutez une oeuvre similaire

Choisir une langue

  1. Deutsch
  2. English
  3. Español
  4. Français