Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ArtQuid. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre utilisation de cookies.

Se connecter

  Mot de passe perdu ?

Nouveau sur ArtQuid ?

Créez un compte gratuitement
S'inscrire Vendez vos oeuvres
  1. Prints d'art
  2. Peintures
  3. Dessins
  4. Photographies
  5. Art digital
  6. Thèmes
  7. Nos coups de ♡
  8. Plus
Seconde Vie en Couleurs : Histoire de pots pour rire !. Odette Degoutte - Ellen Festival Art Récup Lunel Viel Juin 2013 Ellen
   
Seconde Vie en Couleurs pour des pots de terre destinés à la destruction. Voici un extrait de leur bavardage…


Teint blafard, regard hagard un pot arrive posé sans égard dans le hangar.
Il rejoint des potes qui se trouvent dans l’entrepôt espèce de dépôt de pots où l’on vit tous réunis sans différence de peau, des noirs, des blancs, des rouges et des jaunes.
Tous on se comprend, bien conscient d’avoir du pot de se payer un peu de repos avant de revivre à nouveau.
Certains s’imaginent en chapeau, d’autres en apôtre, en capot râle d’armée au repos.
Tous les pots pourris rient, tandis que les potes ripaillent autour d’un potage.
Cette vie entre pots ressemble à un tripot où les peaux suent tandis qu’Eugène offre un dernier pot à la santé des dames au peau de lait.
Chaque jour elles viennent trier les potables et essuient les pots cassés, certaines s’habillent de peausserie se moquant bien des pauvres bougres.
Tous n’ont pas de pot et n’échappent pas aux impôts, ils sont paumés et finissent au dépôt, là ils rêvent aux peaux tannées sous le soleil de Polynésie.

Enfin réunis chacun attend sa seconde vie en couleurs de peaux différentes :
Le noir renait blanc, le blanc se change en jaune, le jaune en beurre, le beurre en rose, le rose en rouge. Bienvenue aux peaux rouges sous le soleil de Sud de France si cher à notre pot de crème Frêche en langue de potache, qui s’en est allé en pote âgé au retour de chez ses potes au riz.
Seconde vie en couleurs, aux populaires et aux impotents tous sont contents qu’on les bichonne et les transforme en pot riche où le beurre fond en douce Sir.
Voici un pot qui voit sa Seconde vie en rose, et remue son popotin sans s‘occuper des petits potins. Elle vient d’échapper à la potence et dans sa nouvelle peau dance avec des Polonais peau contre peau.
Le pot aux roses est découvert et tente de sauver sa peau pour ne pas finir en décomposition.
L’ autre théo pot rose interpelle son voisin et demande :
- « Pot t’aime Kim ? »
- - « Non, je préfère Paul en Skis et les sports divers et variés »
Soudain débarque, un pot verdâtre au teint blafard bouffé par les vers de peau, la plupart se détournent tandis que les polies mères l’accompagnent poliment pour le livrer aux mains agiles qui les transforment en composition bleu étoilé d’argent tout droit descendu du ciel pour une seconde vie en couleurs mais sans nuages.
Chaque pot se glisse dans une seconde peau et oublie les affres de sa vie précédente.
C’est beau le pop art !
Les pauvres pots prêts pour un nouveau départ rêvent de Sao Polo mais peu de pot iront. A quoi bon postuler !
Enfin, l’un d’eux tire le jack pot et échappe à la pauvreté. Ce pot joue les despos depuis qu’il porte un chapeau mais de là haut l’anti despo le transforme en crapaud tout en restant dispo pour alléger son fardeau.
Les pots de bébé se glissent dans des peaux douces pour une seconde vie en couleurs posées avec tendresse.
Tous les enfants du monde se tiennent main dans la main et avancent les yeux levés vers le ciel. Du pôle Nord au pôle Sud, ils partagent leur poluche (accent de Lyon) offertes par l’ami Coluche (salut l’ami ! )
Les potes ados vêtus de nouveaux polos coiffent leurs potes au poteau puis ils se trainent d’expo en expo s’abreuvant au pot offert contre le pot de terre.
Soudain peau d’âne vêtue des ses oripeaux approche complètement paumée, un pot d’ange lui tend la main pour rejoindre les peaux retournées partageant un pot au feu à la fortune du pot.
Après cette courte pause, Polpot et Paul plotent Paulette et Paula à califourchon sur un polochon. C’est l’apothéose, ne chipotons pas, tout n’est pas poésie et poème d’amour.
Tout polyvalent développe son potentiel en lisant l’hebdo Politis dénonçant les politiques qui nous paupérisent. N’entrons pas dans la politique où les polis tiquent et les polémiques appauvrissent nos esprits créatifs.
Mes petits pots sont un melting pot créé plein pot pour éviter la pollution loin des pots luxes et des pots de vin, ils entament une Polka endiablée sous les yeux médusés de Napoléon.
Tout le troupeau enfin peaufiné suit le drapeau au son du pipeau par un froid polaire.
Direction Poleymieux pour déguster une potée et la polenta.
Polichinelle tout d’un coup en à marre du tintamarre, il jette sa potiche et ferme les paupières. Les autres pots hurlent mais bien que polyglotte, il reste sourd comme un pot.
Pauline caresse sa peau lisse pour le décider à jouer au rampeau mais il préfère voyager sur Opodo.

Approchez venez ecouter mes pots sortis pour l’expo … .
Seconde Vie en Couleurs : Histoire de pots pour rire !
Dérivés Culturels,  Affiches, Papeterie,  Affiches
Auteur: Odette Degoutte - Ellen Festival Art Récup Lunel Viel Juin 2013
Thèmes: Humour  /   Origines: France  /   Période: Contemporain  /  
 
Publié: 6 février, 2014 / Modifié: 23 décembre, 2015
Copyright Ellen

Joper
Membre Premium Joper , 8 février
«Cette Pot là» (bien que je ne sois pas anglaise) est somptueuse, accompagnée avec talent d'un bien «po» texte !
L'humour et l'amour de l'art font bon ménage ! ! !
Fk
Membre Premium Fk , 8 février
Bel humour! ! ! ! Bravo! ! !
 
Seconde Vie en Couleurs : Histoire de pots pour rire !
Prix non public
Vendu
9
Ellen
Ellen
Artiste Pro
Montpellier, France
Voir plus d'oeuvres similaires
Ajoutez une oeuvre similaire
Matériel pour artistes

Choisir une langue

  1. Deutsch
  2. English
  3. Español
  4. Français