Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ArtQuid. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre utilisation de cookies.

Se connecter

  Mot de passe perdu ?

Nouveau sur ArtQuid ?

Créez un compte gratuitement
S'inscrire Vendez vos oeuvres
  1. Prints d'art
  2. Peintures
  3. Dessins
  4. Photographies
  5. Art digital
  6. Thèmes
  7. Nos coups de ♡
  8. Plus
Base orbitale o-17. Frédéric Letrun Frédéric Letrun
   
Huile sur toile - (photo retravaillée par outil informatique)

Pour certains, le bleu représente la couleur de l’amour. Sur l’O-17, le ciel bleu était une coupole artificielle et l’amour un instinct naturel. On suivait ses envies. Il n’y avait ni animosité ni jalousie ni différence. Les humains pouvaient s’éprendre des biodroïdes. Certains flirtaient, d’autres se mariaient. L’Amphithéâtre de Pluton fourmillait de couples d’étudiants extravagants. C’était pendant les festivités que les physionomies les plus dissemblables se rencontraient. Géants noirs, lilliputiens verts, humains multicolores, tous avaient sabré le champagne au moins une fois, tous avaient valsé sur le Beau Danube bleu. On mangeait de la sauterelle grillée au son des Nocturnes de Chopin, de l’artichaut à la barigoule avec le clonoïde de Schumann, du sbogh farci avec Totor Luchmok, ou un émincé de kachpouf avec Blue-Man. Mister avait l’heur de plaire; camarades, amis, émules, tous buvaient son imagination et digéraient son humour : lorsqu’il déclarait, debout sur une table, en habit d’arlequin, que son omelette aux yeux de truffes était une poule chantant « kok-oko-kok » dans un champ de tournesols, les visages hilares s’écriaient en chœurs : « un discours, un discours ! … »
Là-haut, on s’amusait autant qu’on étudiait. On avait tout pour être heureux. Presque tout. Mais il n’aurait pas fallu danser dans l’Espace, à la belle étoile, sans nos combinaisons, faute de quoi, on aurait cuit dans les ténèbres.

Extrait de «La Météorite enchantée» - Frédéric Letrun
Base orbitale o-17
Oeuvres d'Artistes,  Art digital,  Art digital
Auteur: Frédéric Letrun
80 x  80 cm  /   31.5 x  31.5 in
Thèmes: Sciences, Sciences-Fiction  /   Période: Contemporain  /  
 
Publié: 8 juillet, 2014 / Modifié: 29 mai, 2019
Copyright Frédéric Letrun

Sharone Dadoun
Membre Premium Sharone Dadoun , 15 janvier
Incroyable! ! ! !
Plasticienne/ Am Sampeur
Membre Premium Plasticienne/ Am Sampeur , 1 décembre
J'avais oublier mon mot de passe pendant le commentaire sur mon portable, J'ai envie de partager ce duo improvisé mais je suppose que tu à reconnu mon kâ, ha ha, dans les mots au dessous.
, 30 novembre
J'aime le regard de la plume autant que celle du pinceau, sans oublier le sculpteur qui demontre par ses robots, l'influence des ondes quelquesoit la reflexion de couleur dans leur traversée sur l'homme. Une météorite a des métaux conducteurs, que chante t-elle dans sa chutte galactique? De quelle montagne c'est -elle décrochée? Dans quelle éclats de rire de sa mère? Que chante -elle? L'existence des réflecteurs qui la laisse passer? Où tombera-elle? Là ou les doigts tisse un macramé autour de la terre? Là ou les coifeuses tresses des chevelures bleu outre-mer? Là où les danseuses dansent nues? Je n'aurais plus jamais froids, chante celle qui ne connaît pas encore le sont de la plume quand elle tombe dans l'encrier, la terre veut-elle de mon histoire? Et les pieds couleur terre souleveront les vents emportant les plumes dans les lieux secrets, avant qu'elle n'ai plus froid, et que les sautrelles ne grillent dans les assiettes anciennes.
Quelle vent la conduira au rendez-vous des oasis? Pourquoi les les libellules accrochées à sont sourire? L'heure des omelettes au sautrelles a sonnée? Si le bb a froid dans les nuits nocturne, sa mère danse l'heure du matin nue dans la nuit.
Michel. Gouyet
Membre Premium Michel. Gouyet , 2 décembre
Un coup de cœur pour partager avec toi ta part de rêve, j'intitulerais ton œuvre, «La Planète des ArtQuidiens «très belle œuvre…
M. Pilar
Membre Premium M. Pilar , 22 août
Magnifica! ! !
Régine Bazin
Régine Bazin , 29 juillet
C'est bien ce que je pensais… Rire ! ! ! !
L'humanité biologique est souvent décevante. En tout cas quand on a le sens du Beau et de l’Étrange, on vaut la peine d'être connu et au mieux reconnu.
Anne Delpierre
Membre Premium Anne Delpierre , 20 juillet
Magnifique! ! ! ! J'adore!
Martine Lordey
Martine Lordey , 9 juillet
Merci Lawrence de nous faire rêver…
Dalhia
Membre Premium Dalhia , 8 juillet
Un monde idéal, utopique ! Mais où il n'y a de place que dans les rêves… À moins que ? Mais oui, il suffit de lire ces très beaux textes et l'enchantement devient naturel dans cet univers à part où Lawrence m'entraîne à chaque fois que je lis ces descriptions parfaitement adaptées à ses oeuvres, ces illustrations notamment !
J'ai découvert ici le jardin des merveilles
Merci Monsieur Nurtel
Marisol
Membre Premium Marisol , 8 juillet
Super belle toile pleine des subtilités et des mouvement j adore,
 
Base orbitale o-17
Prix non public
Sur commande
87
Frédéric Letrun
Frédéric Letrun
Artiste peintre 
Les Champs, France
Voir plus d'oeuvres similaires
Ajoutez une oeuvre similaire
Matériel pour artistes

Choisir une langue

  1. Deutsch
  2. English
  3. Español
  4. Français