Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ArtQuid. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre utilisation de cookies.

Se connecter

  Mot de passe perdu ?

Nouveau sur ArtQuid ?

Créez un compte gratuitement
S'inscrire Vendez vos oeuvres
  1. Prints d'art
  2. Peintures
  3. Dessins
  4. Photographies
  5. Art digital
  6. Thèmes
  7. Nos coups de ♡
  8. Plus

Cheminement du Mouvement Ghourri

Hab Le Hibou Publié: 1 juillet, 2010 / Modifié: 1 juillet, 2010
Cheminement du Mouvement Ghourri Le cheminement artistique que je poursuis oscille entre deux aspects : d’une part l’abstraction sensible; faite de spontanéité naïve et d’histoires chargées de symboles; d’autre part : une approche primitive des couleurs, des espaces, des signes graphiques et des formes géométriques. Cette dernière débouche sur l’abandon des règles et des techniques académiques en vigueur; ce qui donne un aspect brut voir archaïque de mes œuvres.
Un troisième aspect y est aussi incorporé; celui de la dimension conceptuelle qui exprime un primitif avec des formes et des moyens de notre époque. Celle-ci donne naissance à l’univers de ghourri; un personnage préhistorique imaginaire qui exprime le primitif qui est en nous.
Sur le même cheminement que le Mouvement Artistique Algérien Aouchem, qui m’inspire; j’explore plus profondément et plus systématiquement et sans concession, les supports dites « traditionnels » de notre patrimoine national, bannissant ainsi totalement les supports « toiles » de la Peinture dite de chevalet, pour n’exploiter que les vestiges de la survivance de l’époque Néolithique Algérienne.
Sur ces supports traditionnels et populaires chargés de significations et de symboles sacrés : comme le tadjine, la ghessaa, la h’sira, le nafakh, la gherba etc. , Ainsi que sur les mythes de Yanayer, de Hadjara, de l’histoire du voleur de feu, etc. , Ou sur les rites comme celui du f’til (préparation du couscous) du tissage, ou de la préparation du pain (matlou), etc. , J’interviens par une série de « Transgression Plastique » désacralisante qui questionne à son tour, régénère et enrichisse ces vestiges de l’Art Préhistorique.
Le nom de ghourri, mon personnage préhistorique signifie : « Le Primitif » et « L’Authentique » mais également « La Chèvre ». Ce qui m’amène a dire que Notre Civilisation Néolithique tournait autour de l’exploitation de la « Chèvre » : comme base alimentaire (viande, laitages etc. ), Vestimentaire (peau pour confectionner les chaussures etc. ) Et mobilière (chekoua, gherba, mezoued etc. ), Mais également comme un symbole Artistique de l’Algérien Préhistorique.
A travers mes peintures, mes sculptures, collages, montages, installations et triptyques, je fais à la fois évoluer mon personnage Ghourri, dans des aventures racontées à travers des séries de tableaux-tadjines : à la manière de vignettes de Bandes Dessinées préhistoriques; et à la fois, je le laisse directement s’exprimer sur le Monde actuel, par le biais de divers supports traditionnels. Cela donne une vision originale, et de son Monde, et du Notre; et pose question sur l’Artiste et l’Art.
Fait à Berrouaghia le 15 janvier 2010.
Hab le hibou

L'actualité du Monde de l'Art en direct

 

Choisir une langue

  1. Deutsch
  2. English
  3. Español
  4. Français