Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ArtQuid. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre utilisation de cookies.

Se connecter

  Mot de passe perdu ?

Nouveau sur ArtQuid ?

Créez un compte gratuitement
S'inscrire Vendez vos oeuvres
  1. Prints d'art
  2. Peintures
  3. Dessins
  4. Photographies
  5. Art digital
  6. Thèmes
  7. Nos coups de ♡
  8. Plus

La démarche artistique est une lumière portée sur le monde

Lauferartsuisse Publié: 9 février, 2011 / Modifié: 9 février, 2011
La démarche artistique est une lumière portée sur le monde Une chaude nuit de juillet, mes yeux se sont ouverts pour la première fois, et l'âme de ces yeux étaient déjà une âme d'artiste.
A 12 ans, Léonard de Vinci me subjugua; je vis en lui le regard de l'amour. Avec Léonor Fini, Magritte, Dali, l'art se mua en une intelligence vivace et libre, à l'amplitude sans fin. A 12 ans, je portais la mine de carbone en bandoulière, et j'allais me faufiler chez les voisins pour dessiner leur portrait. Mais ce n'est qu'à 45 ans que je me consacra entièrement à l'art.

Avec la sculpture, il s'agit de faire corps avec la matière. La peinture est un art difficile, car il me parut évident que je devais savoir tout peindre, surtout les animaux, pour pouvoir m'exprimer librement. J'ai donc beaucoup travaillé avant de créer «Buffle sur son arbre», et «Curieux», par exemple. J'ai fait la connaissance du Buffle de «Buffle sur son arbre», au bord du lac Léman, avec l'arrivée de Knie. Pendant des heures, je l'ai observé et dessiné, regrettant son sort de devoir évoluer loin de ses rizières, mais discrètement contente de l'opportunité qu'il m'offrait de pouvoir l'admirer. Cette créature me parut être une représentation d'une divinité femelle féconde et incroyablement digne, droit sortie d'un âge antique et omniprésent. Je fis honneur à son existence en créant «Buffle sur son arbre».

Faire honneur À… Ces trois mots résument ma démarche artistique intérieure, c'est le flux créateur, avec un goût prononcé pour le fantastique et la poésie des formes, concrètes ou abstraites, et des couleurs.

Plus tard, je découvris des outils informatiques intelligents qui convenaient à merveille au rythme soutenu de mon imagination. Je crée alors la collection «Poésie numérique de l'an 3000», art visionnaire, fait de «paysages Plasma», où le Paysage est une cristallisation d'émotions vécues ici et là. Il s'agit de réunir les objets, de se laisser guider par eux, de les mélanger, d'en extraire une histoire significative. Tout se déroule par amour, ici une couleur, là une rondeur, pour que se dessine un horizon, une suggestion, un chemin à prendre… Le Paysage est alors la suggestion finale et permanente… Il est un relief de l'inconscient, un infini du fini.

Pour vous convaincre de la nouveauté de ces créations, prenez, par exemple, le Paysage Plasma «Equus et objets célestes», et imaginez le de un mètre et plus de grandeur. Voilà, vous l'avez imaginé… ? Cela m'étonnerais qu'il vous laisse indifférent! Vous aurez des difficultés à le classer dans un genre.

Avec l'art informatique, j'ai renoué avec mes premiers amours, la sculpture, grâce à la 3d. Et quand j'arrive à créer des oeuvres du genre «Equus et objets célestes», à force de rigueur, de souplesse et d'histoire à raconter, il est clair que j'ai envie de dire que je créerai jusqu'au soupir ultime.

Pour conclure ces quelques phrases, je dirai que la démarche artistique est une lumière portée sur le monde, à la saveur de l'avenir, un moteur de l'Evolution.
Jpicasso
Jpicasso, 1 mars
Très touchant, c'est magnifique
Silvia Laufer
Silvia Laufer, 29 septembre
Que profundo, imagino en algo tu inspiracion y capacidad creativa que te mueve para tu trabajo
Luc Petitcollot
Membre Premium Luc Petitcollot, 18 octobre
J'adore cette oeuvre

L'actualité du Monde de l'Art en direct

 

Choisir une langue

  1. Deutsch
  2. English
  3. Español
  4. Français