Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur ArtQuid. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre utilisation de cookies.

Se connecter

  Mot de passe perdu ?

Nouveau sur ArtQuid ?

Créez un compte gratuitement
S'inscrire Vendez vos oeuvres
  1. Prints d'art
  2. Peintures
  3. Dessins
  4. Photographies
  5. Art digital
  6. Thèmes
  7. Nos coups de ♡
  8. Plus

-Le manuel d'Ernest- Petite nouvelle de «Nessuno» du 10 Novembre 2019

David Lurcott Publié: 10 novembre, 2019 / Modifié: 10 novembre, 2019
-Le manuel d'Ernest- Petite nouvelle de «Nessuno» du 10 Novembre 2019
Un certain Ernest de latroufandière lors d’un des innombrables salons littéraires qu’il fréquentait :
Lança, rebondissant sur une phrase creuse sur un ennuyeux débat existentialiste

«Peut importe de savoir naître, l’important étant de savoir mourir. »

Phrase au demeurant complètement stupide car… Comment savoir naître ? ? ? ? Je vous le demande. Mais bon, peu importe… Toujours est-il que sa phrase eut un énorme succès au sein de l’assemblée ébahie.

Tant de succès que le Sieur de latroufandière décida, un peu sous les recommandations de madame (il faut bien le préciser. ) Dite Josépha, née Mercier. De se lancer dans la rédaction d’un manuel du «Parfait savoir mourir. »

Son manuel eut tellement de succès que le couple vécu plus qu’aisément. Le manuel du «parfait savoir mourir» avait passé les frontières et sa renommée était allée jusqu‘en Asie.

En réalité, seule la femme d’Ernest de Latroufandière, connaissait le secret du «vrai savoir mourir». Il est bien évident que toutes pages du manuel, n’étaient que cruellement fausses. Le manuel n’étant qu’une vile escroquerie.

Ernest sur son lit de mort, reçu la visite d’un vieux camarade de classe de Josépha qui, se penchant sur l’oreille d’Ernest, lui susurra : «Allez dis-moi le vrai parfait savoir mourir. »
Il était trop tard, Ernest était déjà parti dans un coma profond ou presque.
De colère le vieux camarade de Josépha, incontrôlé commença à hurler sur le pauvre Ernest sans réaction, puis le frappa fortement sur la poitrine. Ce qui ne résout rien dans un cas comateux, tout le monde sait cela.

De guerre lasse il le gifla à deux reprises puis tourna les talons en direction de la porte et disparu. Quelques secondes plus tard il resurgit et dans une ultime tentative se rapprocha d’Ernest à pas feutré, puis collé à son oreille lui souffla du tréfond de ses poumons, un cri faisant comme miraculeusement revenir Ernest à la vie. Ce qui engendra une telle frayeur à Eustache, car ainsi se nommait le vieux camarade de Josépha.
Qu’il en tomba à la renverse quasi inanimé. Ernest descendit alors de son lit de futur mort, se pencha sur lui et d’une voix d’outre tombe :

Le savoir mourir n’existe pas crétin. Il existe des gens qui sont morts et qui ne le savent pas. Et d’autres qui se font surprendre. Comme toi.
Il existe des spéculateurs sur «la mort parfaitement digne» que j’ai inspiré par mes millions d’exemplaire de manuel.

Résultat : Toi tu pars et moi, je reste.
Tout ça, à cause de ta bêtise crasse, de ta soif de détenir une vérité qui n’existe pas…

La vérité est que les gens meurent par peur, par peur de mourir et que mon manuel fut le plus garnd best seller avant la Bible, le Coran ou la Tora.

S’approchant à son tour à l’oreille d’Eustache et tout bas :
« Sur ce, je te salut bien bas et m’en vais me mettre à l’écriture d’un manuel «du savoir vivre parfaitement. » »

Et lui lançant goguenard, en un dernier clin d’œil :

«Je pense que ça devrait faire de gros tirages. »

Puis hélant sa femme :

– Josépha !

– Oui mon chéri !

– Viens ma belle nous avons du travail, il va te falloir réaffûter ta plume ! Je crois que je tiens une idée de génie.

Josépha le regardant avec des yeux pleins d’admiration et d’amour. Ayant toujours eu une relation plus que fusionnelle avec Ernest.

– Comme depuis toujours et jusqu’à la fin des temps mon aimé.



Ps : Pour les visiteur anonymes et afin de pouvoir faire des commentaires, cliquer sur site perso et laissez vos impressions sur : blog.nessuno@gmail.com

En attendant de vous lire, Merci d'avance.

L'actualité du Monde de l'Art en direct

 

Choisir une langue

  1. Deutsch
  2. English
  3. Español
  4. Français